Philippe a toujours eu un intérêt pour la musique et la danse depuis qu’il est jeune. Il a joué du piano et adore la musique classique depuis son bas âge. Au début des années 2000, il danse la salsa pendant environ 4 ans. Après avoir terminé ses études universitaires en 2008, il s’installe à Montréal pour travailler et découvre le tango argentin. Il adore cette danse dès le début. Après 4 ans de danse, il plafonne. Il ne comprend pas. Il suit plusieurs ateliers, cours de tango. Il applique les séquences et techniques qu’on lui dit de faire. Il arrête de danser pendant un moment. Lorsqu’il recommence à danser, plusieurs danseuses trouvent que sa danse s’est améliorée. Elle lui demande s’il a suivi des cours. Aucun. Sa femme, Magalie, lui demande d’où sortent les pas qu’il lui fait faire. Il ne les a jamais fait avant. Il a laissé la musique lui dire quoi faire plutôt que de danser avec sa tête. C’est à ce moment qu’il a réellement commencé à danser. C’est ce qu’il veut vous transmettre, enseigner dans son cours de tango argentin : la danse comme elle doit être.

Ce qui a grandement influencé sa danse est son parcours de vie. La danse fait partie de son mode de vie et non un but à atteindre. En 2012, il a drastiquement changé de mode de vie. À part ne pas avoir changé de sexe, il aurait de la difficulté à vous dire ce qu’il n’a pas changé dans sa vie. Une des réalisations que son parcours de vie lui a permis de comprendre est que c’est l’intuition, le ressenti d’une personne qui sait ce qui fonctionne pour elle. La danse n’y échappe pas.